La santé mentale : vrai enjeu de ce deuxième confinement

La santé mentale : vrai enjeu de ce deuxième confinement

D’avantage de difficultés à trouver du travail, décrochage scolaire, vie sociale réduite, isolement, anxiété… le climat d’incertitude général atteint directement la santé mentale et psychologique des jeunes.


La santé mentale en déclin

Olivier Véran (Ministre de la Santé) le déclarait « La 3ème vague sera celle de la santé mentale ». Pendant le premier confinement la moitié des jeunes ont souffert de solitude ou d’isolement, selon l’Observatoire de la vie étudiante. 31% d’entre eux ont manifesté les signes d’une détresse psychologique.

Et ce deuxième confinement ne fait qu’accentuer ces troubles. On observe une augmentation des états dépressifs : +16 points chez les 18-24, +15 points chez les inactifs et +14 points chez les personnes souffrant d’une situation financière difficile.

Les causes et conséquences de cette dégradation

La coupure de lien social est en partie responsable de la dégradation de la santé mentale, en effet les jeunes s’épanouissent à travers leurs interactions avec les autres. Les situations de confinement parfois très compliquées contribuent également à multiplier les troubles mentaux. Les sorties, qui habituellement permettent de se dépenser et s’aérer l’esprit, ont été restreintes, il est donc difficile pour ces jeunes de couper des problèmes quotidiens.

De plus la situation économique est elle aussi compliquée : les entreprises recrutent moins, certains secteurs sont à l’arrêt et les jobs étudiants sont devenus rares. De nombreux jeunes n’ont pas eu la possibilité d’économiser cet été car l’activité n’a pas permis l’embauche de jobs saisonniers.

Parler de sa santé mentale

Fatigue morale, augmentation de l’irritabilité, problème de concentration, troubles du sommeil, peur de la mort d’un proche … Voilà tous les sujets sur lesquels les jeunes auraient besoin de s’exprimer, mais auprès de qui ?

La Mission Locale est partenaire de l’association Ecouter et Prévenir de Vaulx-en-Velin. Confinement oblige, l’association est joignable en ce moment par téléphone ou par visioconférence mais vous pouvez comme toujours passer par votre conseiller à la Mission Locale pour prendre RDV si vous en ressentez le besoin.

Le Gouvernement a également mis en place une ligne d’écoute Fil Santé Jeunes que vous pouvez joindre gratuitement et de manière anonyme au 0 800 235 236 ou encore vous rendre sur leur site internet.

Enfin à Vaulx-en-Velin, la Métropole, l’ARHM et l’association ESPAIRS ouvrent une permanence de soutien jusqu’au 1er mars 2021. Une psychologue et un pair-aidant seront disponibles les mercredi, jeudi et vendredi afin d’accueillir les adultes et jeunes adultes. Si vous connaissez un stress, ou une souffrance psychique aggravée, vous pouvez vous rendre à la MDM Jaurès : 2 rue Georges Chevallier – 69120 Vaulx-en Velin. Vous pouvez également les contacter par mail : point.ecoute.vaulx@grandlyon.com et par téléphone au 07 64 78 83 38.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.